Penser énergie lors de la restauration d’un logement

La restauration d’un logement est le moment idéal pour prévoir d’améliorer les principaux points d’économie d’énergie. Quelques modifications souvent minimes permettent d’avoir un impact important, autant pour la protection de l’environnement qu’en terme d’économies sur plus ou moins long terme.

L’isolation

L’amélioration de l’isolation d’un logement est la première étape à envisager lors d’une restauration. Que cela soit au niveau des murs ou du toit, les matériaux sont simples, et rapides à poser pour un coût maîtrisé. Les économies ainsi réalisées s’en ressentent très rapidement. La chaleur est maintenue de manière plus efficace et durable à l’intérieur, ce qui induit une baisse conséquente du chauffage durant les mois les plus froids.

Le choix du chauffage

Il existe actuellement plusieurs méthodes de chauffage de plus en plus écologiques et économiques.

  • Le chauffage solaire qui permet l’utilisation d’une énergie totalement gratuite afin de restituer la chaleur nécessaire au logement.
  • Le chauffage au bois est un des moyens de chauffage les plus écologiques.
  • La pompe à chaleur est une solution de plus en plus répandue et très peu polluante.

Les ouvertures

On néglige assez souvent les ouvertures lors de ce genre de travaux alors qu’environ 25% de la déperdition de chaleur d’un logement se situe précisément au niveau des portes et fenêtres. Le double vitrage, le survitrage, un doublage thermique, de très bons rideaux épais, des volets modernes et un bon calfeutrage sont autant de petites solutions souvent peu coûteuses et faciles à poser qui feront une énorme différence sur les factures d’énergie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *