Préparer son aménagement paysager

Au Québec, alors que la saison froide règne pendant au moins cinq mois, il est pratiquement impossible de garder un aménagement paysager satisfaisant à l’année longue. Ainsi, chaque printemps, c’est le début d’un nouveau cycle qui commence. Après la fonte des neiges et le retrait des abris d’auto, les québécois se lanceront alors dans tout un sport, soit le retapage (ou la création) de leur aménagement paysager.

Parfois, les gens les plus occupés ne voudront pas nécessairement passer leurs seuls moments de repos à planter des fleurs, nourrir une pelouse et se questionner sur la bonne façon de planter les arbres. Un nombre croissant d’entreprises offre donc des services d’aménagement paysager au Québec. Dans les deux cas, comment fonctionnera le processus de création de l’aménagement?

Le professionnel

En premier lieu, le professionnel devra s’asseoir avec vous afin d’identifier vos désirs; après tout, il ne décidera pas à 100% par lui-même à quoi ressemblera votre terrain. Il tâtera vos goûts en termes de couleurs, par exemple. Il verra aussi en combien d’années vous souhaitez avoir des résultats. Lorsqu’on fait pousser des arbres, certaines espères pousseront en seulement quelques années, alors qu’on parlera de quelques décennies pour d’autres… lorsque vos demandes spéciales auront été formulées, le professionnel pourra faire les croquis de votre plan, que ce soit avec un logiciel de modélisation 3D ou tout simplement à la main. Dans tous les cas, le plan sera à l’échelle et vous permettra de prévisualiser les résultats finaux.

Faire le tout par soi-même

Que ce soit par orgueil ou parce que vous aimez l’horticulture, il est possible que vous choisissiez de faire la totalité de l’aménagement paysager simplement par vous-même.

Faire ses propres plans

Il est possible de concevoir vos plans à l’échelle sans utiliser AutoCAD. Toutefois, si vous ne voulez pas recommencer à zéro à chaque fois que vous avez une nouvelle idée, commencez donc par une bonne étape de planification. Faites un brainstorm avec vous-mêmes, si on peut le dire ainsi, où vous listerez tous les éléments que vous aimeriez implanter dans le jardin. Imaginez-vous, par exemple, placer deux arbustes devant la maison? Qu’en sera-t-il de vos plates-bandes? Lorsque vous aurez une bonne idée de ce que vous voulez faire, dessinez la maison sur votre plan, mais pas les items. Utilisez plutôt des petits cartons (à l’échelle) pour représenter chaque item : cela vous évitera bien des maux de tête.

Appeler l’hôtel de ville avant d’aller trop loin

Il est fort probable que le service d’urbanisme de votre ville ait rédigé certaines règles bien précises dans le cas des nouveaux aménagements paysagers. Ces règles seront sans doute très simples mais vous ne pouvez pas vous permettre d’avancer à l’aveugle, sans avoir la certitude que ses inspecteurs ne viendront pas fourrer leur nez dans vos affaires quelques jours plus tard.

S’entourer de professionnels… gratuitement

Bien que vous ayez exclue l’idée de faire appel à des pros de l’aménagement paysager, le centre horticole chez qui vous ferez l’achat de vos fleurs et de vos arbres saura sans aucun doute vous aider quant à toutes les questions que vous pourriez vous poser. Quelle est la hauteur maximale que vos érables vont atteindre? Quelles fleurs sont les plus appropriées pour embellir votre façade? Quel est le meilleur moment de l’année pour effectuer la plantation? Ces questions, bien qu’elles semblent anodines, méritent une réponse réfléchie et basée sur une réelle expertise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *