Bien choisir le portail de sa maison

portail-maison

Le portail d’une maison rehausse son éclat et assure la sécurité de ses occupants. C’est pourquoi son choix doit être fait avec minutie, pour que vous n’ayez pas à le changer fréquemment. Même s’il existe différentes sortes et couleurs de portails, vous n’êtes pas toujours libre de prendre celui qui vous plaît, car vous devez vous conformer au Plan Local d’Urbanisme de votre commune. Par ailleurs, il est également recommandé de prendre en compte quelques détails importants pour choisir.

Différents types de portails

Ils diffèrent suivant trois principaux critères : l’ouverture, la forme et la finition. Ainsi, en fonction de l’ouverture, les portails battants et coulissants sont proposés à l’acheteur. Le premier est fait de deux vantaux s’ouvrant sur 90 ou 180° vers l’extérieur ou l’intérieur, tandis que le second est discret et est pratique en bordure de route. Cela dit, la motorisation à intégrer n’est pas la même pour les deux types de portails : s’il est battant, le portail s’adapte aux systèmes enterrés, à bras articulés ou à vérins. Mais, lorsqu’il s’agit d’un portail coulissant, le système à crémaillère est le plus indiqué.

En considérant sa forme, le portail peut être :

  • droit (rectangulaire) ;
  • en biais (orienté vers le haut ou vers le bas) ;
  • en chapeau de gendarme (vague) à l’endroit ou inversé ;
  • ou incurvé (en convexe ou en concave).

Quant au type de finition, il est de trois sortes : ajouré, semi-ajouré ou semi-plein (clos au 1/3 ou au 2/3) et plein. Dans le premier cas, les animaux domestiques peuvent facilement s’échapper et les passants verront parfaitement l’intérieur de la maison, alors que la finition pleine les en empêchent. C’est dire que la troisième catégorie de portails fait découvrir partiellement la cour de l’extérieur. Toutefois, quel que soit le modèle de portail choisi, il doit respecter la configuration de la clôture, tout en évitant de gêner la circulation sur le domaine public. En outre, si vous le souhaitez et que cela est possible, un portillon peut être inséré au portail afin de le rendre plus pratique.

Autre facteur qui va impacter le type de portail à choisir, la taille de celui-ci. Pour des petits portails de 4m vous aurez moins de contrainte que pour un plus grand.

Tenir compte des matériaux

Le matériau est un critère important, parce qu’il détermine l’entretien que nécessite l’ouvrage. De même, la durée de vie du matériau dépend du climat de la zone d’habitation. Ainsi, les portails peuvent être conçus avec cinq éléments :

  • le PVC : économique et facile à nettoyer, ce matériau est léger et résistant, mais inesthétique ;
  • le bois : matériau naturel, robuste et très esthétique, il apporte de l’authenticité au portail, quel que soit l’essence sélectionnée (chêne, pin, bois exotique, etc.). Par ailleurs, son entretien doit être régulier, même s’il est prétraité au THT (Traitement Haute Température sans produit chimique), à l’insecticide ou au fongicide ;
  • l’aluminium : solide, moyennement coûteux et durable, ce matériau se nettoie sans difficultés et ne rouille pas ;
  • le fer forgé et l’acier : raffinés, robustes et attrayants, ils sont, cependant, coûteux et susceptibles de rouiller. C’est dire qu’ils nécessitent un entretien régulier pour éviter la corrosion.

Sans oublier les mesures et le prix…

Il importe d’attirer votre attention sur deux autres éléments. Il s’agit, notamment, des dimensions du terrain et du prix auquel le portail revient.Pour cela, un expert devra mesurer, entre autres, la hauteur du poteau sous chapeau, les largeurs entre piliers hauts et entre piliers bas, la largeur du pilier, la hauteur au centre et le dénivelé. Quant au prix, il aide à rester dans le budget retenu, puisqu’il varie suivant le matériau utilisé et les caractéristiques du portail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *