Chauffe-eau thermodynamique : mode d’emploi

Très souvent installé dans les logements neufs, le chauffe-eau thermodynamique produit de l’eau chaude sanitaire thermodynamique, avec le même principe que celui de la pompe à chaleur. Cet appareil domestique peut donc être considéré comme une solution avantageuse en termes d’économie et d’écologie. Comment fonctionne-t-il réellement ?

Principe du chauffe-eau thermodynamique

Pour chauffer l’eau sanitaire, cet appareil utile le même principe que celui de la pompe à chaleur (PAC). Il récupère l’air, qu’il soit extrait d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), qu’il soit ambiant non chauffé ou qu’il provienne de l’extérieur. Il le transforme ensuite en énergie. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pas d’une énergie renouvelable, car cet appareil utilise de l’électricité pour fonctionner complètement. Cette source d’énergie est nécessaire en cas d’incapacité technique, généralement dans deux cas : un important besoin en eau chaude, supérieur à ce que le système peut fournir, et une insuffisance des calories dans l’air. Cela arrive souvent lorsque les températures extérieures sont très rudes.

Fonctionnement de cet appareil écologique

Le principe est celui de l’aérothermie : les calories présentes dans l’air sont transformées en énergie pour produire l’eau chaude sanitaire grâce à la PAC intégrée à un ballon d’eau chaude. Cet appareil fonctionne donc avec un ballon, pour stocker l’eau qui sera chauffée jusqu’à 60°C environ, et une pompe à chaleur. Le fluide caloporteur que cette dernière contient réchauffe l’air et le compresse pour que la température augmente.

Pourquoi installer un chauffe-eau thermodynamique ?

Grâce à ce principe très simple, les avantages à en tirer sont nombreux. Vous bénéficierez en premier d’une économie importante en énergie qui peut atteindre 70% par rapport à un chauffe-eau électrique. Cela entraine donc une baisse considérable de sa facture en eau chaude sanitaire, jusqu’à 2 à 3 fois moins. Aussi, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% depuis le 1er septembre 2014 pour toute installation. Et en plus d’être une solution écologique optimale, cet appareil s’utilise facilement. Il fait également considérablement gagner de la place, car il ne demande que 10 m² de surface au sol afin de fonctionner correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *