Comment vaincre les nuisibles?

Chasse aux nuisibles

Cafards, blattes, puces, punaises des lits, fourmis… certaines de ces petites bêtes sont totalement inoffensives, d’autres provoquent allergies et autres dégâts dans nos habitations. Dans les deux cas, mieux vaut toujours s’en débarrasser pour une bonne hygiène de vie et conformément aux obligations et législations. Oui, mais comment ?

Les différents nuisibles qui s’immiscent dans nos logements

Avant tout, il existe différents types de nuisibles que l’on rencontre très souvent dans nos habitations notamment les insectes rampants. Citons parmi eux les cafards et les vrillettes du pain qui sont attirés par les restes de nourriture et les denrées alimentaires conservées dans des paquets mal fermés. Pareillement, les puces et les fourmis font partie des nuisibles rampants. Les premières proviennent généralement des animaux domestiques en particulier des chiens et chats. Les fourmis quant à elles sont attirées par tous les aliments sucrés qui trainent (sucre, confiture, miel, chocolat).

Les insectes volants comme les mites, les moustiques, et les mouches ne sont pas non plus rares dans une maison individuelle. Les premiers se multiplient dans les vêtements qui restent entreposés longtemps sans être utilisés. Les mouches sont attirées par la matière organique et fréquentent plus particulièrement les toilettes, la salle de bains et la cuisine.

Par ailleurs, les insectes de passage à l’exemple des cloportes, de la loche jaune, de la tégénaire (une grosse araignée) sont moins communs dans les habitations. Il en est de même pour le grand charançon des jardins, le poisson d’argent (ou lépisme), les callidies et clytes.

Enfin, s’il y a un animal qui répugne l’homme et que l’on rencontre pourtant dans nos habitations, c’est le rat d’égout. Il vit parfois dans les parties basses des habitations.

Ce que dit la législation

Au niveau national, il existe plusieurs mesures à prendre et obligations à respecter pour s’en débarrasser. La circulaire du 9 août 1978 par exemple, article 125.1 et 130.5, oblige de se protéger contre les nuisibles, rongeurs inclus.

L’article L1311 du code de la santé publique, article 119, 121 et 130.5 définit le règlement sanitaire départemental. Les propriétaires et locataires sont ainsi tenus « de prendre sans délai les mesures prescrites par l’autorité sanitaire afin d’en assurer l’éloignement et la destruction ».

Plus concrètement, ces mesures d’hygiène et de sécurité sont la dératisation et la désinsectisation. Le dégraissage et le nettoyage périodique des ventilations de cuisines sont également indispensables pour se débarrasser des nuisibles. N’hésitez pas à consultez les offres proposées par des professionnels comme sur le site de cet exterminateur à Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *