Le marché immobilier à la Rochelle

Aux premiers abords, La Rochelle ne semble pas souffrir de la crise qui frappe le secteur de l’immobilier. Les chantiers continus à s’ouvrir et les logements y poussent comme des champignons. Pourtant, derrière cette façade se dissimule une réalité bien contrastée. Certains promoteurs gèlent leur projet, tandis que d’autres proposent des remises sur leurs appartements, ou se retrouvent devant les tribunaux.

Le marché immobilier, aussi en crise à La Rochelle

Aujourd’hui, construire ne suffit plus. Il faut, désormais, déployer les grands moyens pour vendre. Les belles résidences que nous voyons sur papiers glacés, dans les vitrines des agences immobilières, resteront virtuelles, tant que la majorité des appartements déjà en place ne sera pas vendue. La Rochelle, longtemps prisée par les promoteurs et acheteurs, voit ses ventes chuter et les prix stagnés. Actuellement, les acheteurs sont moins nombreux, et ont un rôle de force sur le marché immobilier de La Rochelle. Les primo-accédants, pour leur part, ont quasiment disparu. Par ailleurs, les transactions sont maintenant plus rudes. Si en 2011, il fallait compter moins de 3 mois pour conclure une affaire, dorénavant, il en faut plus de 4 pour terminer une transaction. Les promoteurs, dont les projets sont qualifiés, sont obligés d’ajuster leurs prix à l’enveloppe des acheteurs. Pour espérer conclure des transactions, les vendeurs ont tout intérêt à rendre leur prix « attractif ».

Les quartiers les plus recherchés

D’après les agents immobiliers implantés à La Rochelle, le centre-ville et les quartiers situés à l’ouest du centre restent dans les recherches récurrentes. Même si les loyers y ont baissé, ces deux zones conserveront leurs côtes, quoi qu’il arrive. Les prix de ces quartiers, variant entre 3000 à 5000 € le m², poussent les acquéreurs à être plus exigeants. Les quartiers en vogue, tels que la Genette, voient également leurs prix baissés. Récemment, dans ce quartier, un 92 m² avec 2 chambres, terrasse et parking souterrain a été vendu à 370 000 € ; le prix de la maison étant pourtant élevé à 450 000 € en 2012. Les maisons de maîtres et demeures bourgeoises font encore rêvés plusieurs acheteurs, mais leurs prix étant fixés au million d’euros, elles peinent à trouver acquéreurs.

Le secteur Ouest de la ville de la rochelle

Le secteur Ouest de la ville de La Rochelle

Où les prix sont-ils plus abordables?

Pour trouver des maisons ou appartements à prix abordables, il faut se rendre du côté de Villeneuve-des-Salines ou de St Maurice. Là-bas, on peut y trouver des résidences de 85 à 90 m², avec jardin, à 220 000 €. Le quartier de Port Neuf présente des tarifs tout aussi attractifs. Promoteurs comme acheteurs peuvent y trouver leurs bonheurs, car le quartier possède le grand avantage d’être à proximité du front de mer. Si l’on est à la recherche d’un appartement ou d’une coquette résidence des années 60-70, on peut se rendre à Bel’ Air. Sur ce site regroupant plusieurs agences immobilière à La Rochelle on peut y trouver le mètre carré entre 1800 et 2000 €. Les quartiers de la Pallice, de Laleu et de Mireuil restent également les meilleurs sur le marché. Ils sont en évolutions, et attirent les jeunes acheteurs aux budgets limités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *