L’Etat comme garant des étudiants cherchant une location

Location appartement étudiant

Trouver un garant est parfois une tache bien difficile pour les étudiants les plus défavorisés.grâce à la caution locative étudiante, c’est l’état lui-même qui se porte caution. Petit tour d’horizon du système.

Le CLE, qu’est-ce-que c’est ?

La caution locative étudiante a été créé par le gouvernement afin de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur des élèves les moins aisés. Elle vise particulièrement les jeunes issus de familles monoparentales, les plus lésés par les demandes de deux cautions des propriétaires ou des agences. Elle vise également les étudiants isolés, ou étrangers, pour qui l’accès à un logement décent est plus compliqué que pour les autres.
La CLE sera testée au cours de cette nouvelle rentrée scolaire auprès de 2 000 élèves, puis étendue à l’échelle nationale dès le printemps 2014. L’état espère alors toucher jusqu’à 20 000 étudiants.

Comment ça marche ?

L’étudiant qui souhaiterait avoir accès au CLE devra faire une demande auprès de son Crous (Centre régional des Œuvres Universitaires, qui gère les logements universitaires ). Une réponse devrait être alors formulée en 3 jours maximum, afin de ne pas pénaliser les étudiants qui cherchent des logements dans des villes où les locations trouvent preneur parfois en quelques heures.
La caution est versée pour la durée du bail. Cependant, l’étudiant devra verser en échange un montant équivalent à 1,5% du loyer.

Une idée ancienne

La volonté de faciliter l’accès au logement de la population étudiante n’est pas neuve.
Le ‘passeport logement’ de 2011 proposait un service semblable. Cependant, il était fourni par des banques et non par l’état. En outre, le cautionnement n’était réalisé que pour une durée de trois mois. Une année scolaire dure neuf mois…
Des difficultés qui ont été surmontées par le nouveau système.

Espérons que ce nouveau système soit efficace, et qu’il remplira ses fonctions originales : sécuriser les bailleurs lors de l’accès au logement des étudiants moins favorisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *