Des logements adaptés pour les seniors

Les personnes âgées vivant seules à leur domicile sont de plus en plus nombreuses. Les capacités motrices diminuant avec l’âge, il est indispensable pour les séniors de vivre dans un logement adapté.

Quels travaux réaliser ?

Les accès extérieurs

Avant même de rentrer dans le logement, les accès extérieurs sont les premiers points à contrôler. Dans le cas d’un appartement, l’ascenseur est bien entendu indispensable même pour un premier étage. Pour une maison, les rampes d’accès sont ainsi à préférer aux escaliers dans le cas d’une porte d’entrée que ne se situerait pas au rez-de-chaussée. Des ouvertures qui doivent également être adaptées. Outre la dimension des portes, son poids et son système d’ouvertures doivent être adaptés aux séniors.

La salle de bain et les sanitaires

La salle de bain et les sanitaires sont réellement des lieux à risque. Afin d’éviter toute mauvaise glissade, poignées et autres points d’appuis doivent être présent, même au sein de la douche. Ainsi, de nombreux fabricants présents sur le marché français proposent des salles de bains spécialement adaptées.

La circulation au sein du logement

Que ce soit dans la cuisine, le salon, la chambre ou les couloirs, la circulation au sein du logement doit être facilitée. Le choix de meubles et de rangements malins, faciles d’accès et peu imposants est donc de mise.

Logement personnes agées
Pour les logements sur plusieurs étages, le monte-escalier fait bien entendu partie des indispensables. Afin de choisir la bon installation, ce site donne de nombreuses informations et vous y retrouverez des conseils d’installation très utiles.
D’un point de vue esthétique, là aussi il y a le choix. Ce fabriquant propose par exemple des
design personnalisé pour votre monte-escaliers.

Des aides financières pour vos travaux

A savoir qu’il existe des aides financières pour les propriétaires souhaitant effectuer des travaux dans leur logement afin d’y améliorer l’accessibilité. Pour cela, divers organismes sont susceptibles d’apporter leur aide. C’est le cas de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) et certaines caisses de retraite complémentaires. Bien que très variable, l’ANAH peut également apporter une subvention tout comme l’Etat sous la forme d’un crédit d’impôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *