Le potager sous serre : mode d’emploi

Pour cultiver un potager toute l’année et le protéger de la nature (maladies, ravageurs…) et des saisons, une serre est indispensable. Que vous soyez un jardinier expérimenté ou débutant, elle anticipera vos récoltes et fera durer le plaisir de cultiver tout simplement. Alors, voici comment faire.

Un principe très simple

Une serre est avant tout une structure fermée pouvant accueillir votre potager. Elle peut être en aluminium verre ou polycarbonate (très solide), en plastique (facile à déplacer), ou équipée d’une housse (pour le potager de balcon). Son principe est simple : les parois translucides et le toit de la serre font passer les rayons du soleil et captent en même temps la chaleur qu’ils émettent. Cela crée ainsi un microclimat adapté au potager la nuit notamment, et lorsque la température baisse fortement. Vous pouvez même y installer un petit chauffage équipé d’un thermostat de façon à stabiliser davantage la température intérieure de 2 °C au minimum.

Une belle récolte toute l’année et protégée

De cette manière, même les espèces les plus fragiles continueront à pousser pour obtenir une belle récolte toute l’année. De plus, vous pouvez cultiver tous les légumes de votre choix : tomates, radis, aubergines, concombres, poivrons, salades, haricots blancs, asperges, pomme de terre… Vous pourrez ainsi récolter vos carottes à partir du mois de mars et vos poireaux et navets dès le mois de juin par exemple.

En plus d’avoir une culture potagère toute l’année, la serre la protège efficacement des changements climatiques et des caprices de la météo, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse froid ou qu’il grêle. En même temps, les maladies et ravageurs (oiseaux, limaces, rongeurs) n’auront aucun effet sur elle.

Comment réussir la culture de votre potager ?

Étant donné qu’un jardin potager a besoin d’un ensoleillement de 6 heures au minimum, placez toujours la serre au soleil. Pour les zones trop ensoleillées néanmoins, pensez à créer de l’ombre. Quant à l’arrosage, faites-le au petit matin ou la nuit pour que la terre retienne mieux l’eau, et au pied des plants et non sur le feuillage. Vous éviterez ainsi les maladies.

Par ailleurs, pensez à attirer les insectes utiles. Les vers de terre par exemple transforment la matière organique du sol et l’aèrent naturellement. Les coccinelles dévorent les pucerons tandis que les carabes dévorent énormément de limaces et de chenilles.

Enfin, associez toujours les plantes compagnes et assurez une rotation annuelle des plantes. Et n’oubliez pas, avec une bonne volonté et une dose de patience, votre culture potagère sera on ne peut plus réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *