Le crédit d’impôt développement durable, un bon choix pour des économies d’énergie

Pour encourager les particuliers qui ont la volonté, le désir de doter leur foyer principal d’un système qui consomme peu d’énergie, l’Etat a mis en place certaines mesures.

Parmi elles, on retrouve l’Eco-prêt à taux zéro (eco-ptz) et le crédit d’impôt développement durable (CIDD). Sans oublier que c’est aussi dans le but de résoudre le problème du mal-logement qui paralyse le secteur immobilier que les dispositifs fiscales comme la loi Duflot, l’Eco-ptz et le CIDD ont été mises en place afin d’inciter les futurs propriétaires d’investir dans l’immobilier, mais aussi de construire des habitats à la fois durable et surtout performants énergétiquement (BBC, HPE)

 

Le crédit d’impôt développement durable, mode d’emploi

Le crédit d’impôt développement durable a été instauré en 2005 et restera en vigueur jusqu’en 2015. C’est avant tout une disposition fiscale qui va permettre aux familles de déduire de leur impôt sur le revenu, une partie des dépenses réalisées pour certains travaux ou achats d’équipements ayant pour objectif l’amélioration énergétique d’une résidence principale. Pour espérer bénéficier du CIDD, il est donc impératif que le logement où les travaux seront réalisés soit un logement principal et bien évidemment qu’il soit situé en France. Le CIDD s’adresse aux propriétaires, locataires à titre gratuit du logement. Cependant pour que les propriétaires-bailleurs puissent bénéficier du CIDD, il faut que le logement soit achevé depuis plus de 2 ans et que le propriétaire s’engage à le louer nu à usage d’habitation principale du locataire pendant une durée minimale de 5 ans (les locataires ne sont ni le conjoint, ni des personnes rattachées à leur foyer fiscal)

Le crédit d’impôt développement durable est cumulable avec les aides communales, départementales, régionales sans oublier qu’il est aussi cumulable aux aides de l’ANAH, à l’Eco-PTZ si vous êtes éligible.

 

Les équipements éligibles au crédit d’impôt développement durable

L’objectif du CIDD étant d’inciter les particuliers à effectuer des travaux d’amélioration énergétique de leurs logements, d’investir dans des équipements moins énergivores, il faut cependant retenir que les solutions, les équipements disponibles sur le marché ne sont pas tous forcément éligibles aux CIDD. Aussi pour pouvoir bénéficier de crédit les matériels doivent au moins répondre à certaines conditions. Les produits éligibles au crédit d’impôt et les taux applicables sont disponibles en vous rendant sur le site du gouvernement developpement-durable.gouv.fr

Enfin mais pas des moindres, l’installation des équipements éligibles doit impérativement être faite par un professionnel, dans le cas contraire, le CIDD ne vous sera pas attribué. Sachez aussi que si vous faites appel à un professionnel pour pratiquer un diagnostic immobilier, les dépenses liées à ce diagnostic sont éligibles au CIDD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *